Cet été, avant les élections fédérales, la Loi électorale a été modifiée pour permettre à quiconque de diffuser une annonce politique, y compris vous, votre tante ou même votre entreprise, et ce, à la télévision, à la radio ou sur toute autre plateforme numérique. Des limites de dépenses par annonceur ont également été fixées. Les répercussions sur certaines plateformes sociales ne se sont pas fait attendre. Ainsi, Twitter a interdit dorénavant les publicités politiques et Facebook subit des pressions pour au moins les modérer. Mais quel impact cela a-t-il eu sur la publicité à la télévision ou à la radio?

Les grands syndicats, qui dépensent habituellement des sommes importantes en publicité pendant la campagne, doivent à présent s’inscrire auprès d’Élections Canada et divulguer leurs dépenses. Quel impact cela a-t-il eu sur les dépenses publicitaires à travers le Canada? Nous avons examiné les données télévision et radio à l’aide de ConexAPI pour voir quel a été l’incidence pour chaque parti dans les différents grands marchés. 

Nos données de suivi des publicités télévisées rapidement accessibles grâce à notre générateur de requêtes ConexAPI et fusionnées avec les données radio de RADTracker ont permis de créer ce tableau de bord interactif (cliquez sur la flèche en bas du tableau de bord pour voir une deuxième diapositive pour la publicité radio). 

Points à retenir :

  • L’activité télévisuelle a été la plus intense dans le marché de Montréal Franco, où la publicité tous partis confondus a totalisé 4 374 PEB chez les adultes, comparativement à 955 dans le marché de Calgary, où l’activité a été la plus faible.
  • C’est dans le marché de Vancouver que l’activité radiophonique a été la plus intense avec 3 381 messages diffusés. Encore une fois, c’est dans celui de Calgary que l’activité a été la moins intense. En fait, aucun des grands partis n’a fait de publicité à la radio dans ce marché. Peut-être pensaient-ils que le résultat était inévitable?
  • Le Parti conservateur s’est approprié la plus grande part de publicité télévisée dans tous les marchés mesurés.
  • La publicité radio du NPD n’a été diffusée qu’au cours de la dernière semaine de la campagne. Comme prévu, c’est le marché de Vancouver qui a été le plus ciblé au cours de cette dernière semaine, alors que le NPD y a diffusé 535 publicités de plus que les Conservateurs.
  • Le Parti Vert avait la plus forte présence télévisuelle dans le marché de Vancouver/Victoria.

 

 

Communiquez avec nous pour découvrir comment nous pouvons vous aider à exploiter vos données.

Consultez nos experts