Depuis le début mars, la pandémie de COVID-19 a bouleversé les lieux de travail et radicalement modifié les façons de faire, de même que la consommation d’informations, de divertissement et de musique

Au début du confinement, les niveaux d’écoute radio ont chuté, puisque de nombreux Canadiens ont commencé à travailler à domicile et n’avaient plus l’occasion d’écouter la radio durant le trajet vers leur travail ou lors du retour à la maison. Cela dit, depuis le début du mois de mai, l’écoute de la radio a commencé à augmenter tranquillement et même si le niveau d’écoute n’est pas revenu à celui d’avant le confinement, l'analyse est encourageante.

Notre tableau de bord radio créé avec l’outil ConexAPI examine l’évolution de l’écoute de la radio au cours des derniers mois, notamment au niveau des cotes d’écoute par marché, de la portée hebdomadaire, du nombre d’heures d’écoute, de l’écoute hors du domicile par rapport à celle à domicile et de l’écoute en continu.

Voici quelques faits saillants :

  • À Toronto, l'auditoire moyen minute pour les adultes de 25 à 54 ans en août est 27% plus élevé qu'en avril et seulement 7% de moins qu'en mars.

  • La portée hebdomadaire de la radio pour les individus 2+ à Montréal a atteint son plus haut niveau au mois de juillet et d’août et ce, depuis février.

  • À Vancouver, l'auditoire moyen minute pour les adultes 25-54 ans en août n'est que de 4% de moins qu'il y a un an.

  • À Calgary, l'écoute de jour le week-end dépasse les niveaux de pré-confinement pour les adultes de 25 à 54 ans.

  • Pour les individus 2+ dans tous les marchés rapportés, nous constatons une baisse de l'écoute à domicile alors que l'écoute hors domicile augmente.

Les clients abonnés au service radio PPM peuvent accéder au tableau de bord complet par le biais de la plateforme Lens ou de la page d’accueil d’InstarRadio PPM.

Voici d’autres blogs qui pourraient vous intéresser:

Impact de la COVID-19 sur l’écoute de la télévision

L’écoute de balados au Canada: qui les écoute et à quelle fréquence?

David Phillips explique pourquoi vous ne devriez jamais avoir de stratégie de données

 

Communiquez avec nous pour découvrir comment nous pouvons vous aider à exploiter vos données.

Consultez nos experts