La baladodiffusion n’est plus un mode de diffusion de niche. À l’origine la chasse gardée des comédiens et des experts de la vulgarisation, les balados ont reçu un énorme coup de pouce en 2014 avec la diffusion de la première saison de Serial. Cette série largement saluée a été à l’époque la série de balados à atteindre le plus rapidement la marque des cinq millions de téléchargements dans l’iTunes Store d’Apple; en 2017 cependant, sa série dérivée, S-Town, a atteint les 40 millions de téléchargements à l’échelle mondiale au cours du premier mois de sa diffusion. 

Nous entrons maintenant dans l’ère des balados de célébrités avec Conan O’Brien, Alec Baldwin, Amy Schumer et Snoop Dogg qui se lancent tous dans l’arène. Ici, au Canada, la CBC/SRC produit plus de 100 balados différents et chacun des autres grands radiodiffuseurs a lancé sa propre division vouée à la production de balados. Au moment d’écrire ces lignes, Peter Mansbridge trône au sommet du palmarès avec son balado quotidien qui suit les développements de la campagne électorale fédérale de 2019. Mais dans quelle mesure l’écoute de balados a-t-elle augmenté? Qui les écoute et à quelle fréquence? L’afflux d’orateurs intelligents a-t-il stimulé leur popularité? L’Observateur des technologies médias (OTM), le premier outil de recherche pour l’adoption et l’utilisation d’appareils technologiques du Canada, peut nous donner un meilleur aperçu de ce phénomène.

 

Dans quelle mesure l’écoute de balados a-t-elle augmenté?Podcasting trend4 (FR)

On constate que l’écoute de balados a démarré un peu lentement et a même chuté en 2012, mais au cours des dernières années, le nombre d’utilisateurs a augmenté de manière significative, en particulier dans la tranche d’âge des 18 à 34 ans. En effet, en 2019, près de 40 % des 18 à 34 ans ont déclaré avoir écouté un balado au cours du dernier mois.

 

Qui écoute des balados?

La répartition des auditeurs de balados selon le sexe est très égale, mais nous pouvons voir grâce aux données de l’OTM du printemps 2019 que près de la moitié des Canadiens qui écoutent des balados ont entre 18 et 34 ans. Ces données concordent également avec celles des études précédentes qui montrent que 60 % des auditeurs ont au moins une certaine formation universitaire.Podcasting profile2 (FR)

Combien de balados les gens écoutent-ils?

Beaucoup en fait. Selon l’enquête de l’OTM de l’automne 2018, 45 % des adultes qui écoutent des balados en écoutent plus de trois au cours d’une semaine normale et près de 30 % des auditeurs âgés de 18 à 34 ans en écoutent plus de six par semaine.

 podcast-listener

Où et comment les Canadiens écoutent-ils des balados?Podcast listening source 2(FR)

La plupart des Canadiens écoutent des balados sur YouTube et un peu plus du quart d’entre eux utilisent un baladeur pour ce faire. Ces chiffres sont toutefois biaisés par les auditeurs plus âgés puisque 30 % des 18 à 34 ans écoutent les balados via un baladeur et 18 % via Spotify.

La grande majorité des adultes (95 %) qui utilisent un baladeur écoutent les balados via un téléphone intelligent. Pour l’instant, les haut-parleurs intelligents ne sont pas encore largement utilisés pour écouter des balados alors que seulement 2 % de ce groupe les utilisent.

 

L’écoute de balados a-t-elle des répercussions sur l’écoute de la radio?Time spent with audio content (FR)

Les données de l’OTM indiquent que, bien que les auditeurs de balados consomment un peu moins de radio à l’aide d’un récepteur ordinaire, ils consomment davantage de contenu audio dans l’ensemble. En effet, ils écoutent les stations de radio AM/FM en continu en ligne près d’une heure de plus par semaine que ceux qui n’écoutent pas de balados. Ils écoutent également 50 % plus d’heures de musique par le biais d’un service de diffusion en continu que la population en général.

 

 

Voici d’autres blogs qui pourraient vous intéresser:

Publication des données du printemps 2019 de l’OTM

L'OTM Junior

Communiquez avec nous pour découvrir comment nous pouvons vous aider à exploiter vos données.

Consultez nos experts